voiture

Pour acheter une nouvelle voiture de l’étranger, qu’il s’agisse d’un véhicule neuf ou d’une voiture d’occasion, il existe des démarches administratives et procédures à suivre. Acheter une voiture est une affaire commerciale qui exige pas mal des procédures financières et de démarches administratives pour être légale. Tout d’abord il faut consulter ou contacter un concessionnaire ou un particulier qui se trouve à l’étranger, mais avant cela la question financière est vraiment la première occupation de tout acheteur. Choisissez un véhicule, neuf ou occasion en fonction de son prix puis respectez les formalités.  

La source financière.

L’envie ou le projet d’avoir son propre véhicule est déjà un pas vers l’amélioration de la vie quotidienne. Un souhait réalisable, une ambition qui peut pousser un individu de faire son maximum de voir plus loin, vivre aisément. Mais la question qui se pose c’est comment faire pour en obtenir. Le côté financier est une préoccupation principale à franchir pour acheter une voiture. Pour cela, la nécessité d’emprunter de l’argent est une étape obligatoire à franchir. La négociation avec une banque pour réaliser ou pour avoir un prêt financier est une solution permettant d’obtenir les ressources financières utiles. Il est aussi possible d’obtenir un crédit auto chez un concessionnaire, mais cela se fait par une négociation financière très stricte en vue d’avoir un véhicule neuf. Apres l’accord de financement auprès de la banque, contactez un concessionnaire automobiliste ou particulier en cliquant sur le lien consultez express drive

Contacter un concessionnaire, un particulier

 Un concessionnaire automobiliste, est une grande société qui met en vente des véhicules par le biais d’un constructeur, qui a fait un contrat avec la société. Un concessionnaire est considéré comme étant un professionnel dans le monde de la voiture, qui a des connaissances techniques en voiture mais qui est aussi spécialisé en vente. Parfois les voitures de marques sont spécialement et exclusivement en vente avec l’autorisation et le permis émanant du constructeur. Le concessionnaire est donc, en réalité un vendeur exclusif d’une marque d’automobile qui propose les modèles avec les prix appropriés. Un concessionnaire peut aussi daire des ventes en ligne. Professionnel dans son domaine, il fait de son mieux pour vendre beaucoup des voitures. Un concessionnaire vend des voitures neuves mais il existe aussi un véhicule d’occasion qu’un acheteur peut choisir. Des véhicules d’occasion sont des voitures qui ont déjà parcouru 6 000 km environ, avec une immatriculation datée plus de six mois. Des particuliers à l’étranger aussi vendent leurs voitures pour des raisons différentes. En contactant ces propriétaires, l’achat d’une voiture est possible mais la voiture n’est plus neuve mais d’occasion. L’acheteur est libre de choisir entre les deux, voiture neuve ou d’occasion.

Choisir entre voiture neuve ou occasion.

Acheter un véhicule neuf est le souhait de tout le monde. Mais cela dépend exceptionnellement du pouvoir d’achat de chacun et de la position financiére.  Cela peut être dépendre du prêt bancaire accordé. Le concessionnaire contacté ne fait que proposer et essayer de convaincre l’acheteur parmi les gammes de la marque qu’il vend et se trouve dans son parc de voitures. Mais choisir la voiture est réservé uniquement pour son client. Choisir entre une voiture neuve ou d’occasion relève uniquement de la responsabilité de l’acheteur. Chez un concessionnaire, il y aussi des voitures qui sont d’occasions, ce ne sont pas des voitures accidentées mais des voitures qui font parfois objet d’un non paiement d’un credit auto, issue d’une écheance non respectée poussant le concessionnaire de recuperer l’auto par le biais d’un huissier. Mais quel que soit le choix opté par le client, pour avoir son véhicule neuf ou son véhicule d’occasion en effectuant un achat à l’étranger, des procédures et démarches administratives sont en vigueur et doivent être respectées strictement.  

Les procédures administratives

Des procédures ou des formalités et démarches administratives doivent être respecté pour effectuer un achat d’un véhicule à l’étranger. Que ce soit un achat effectué au sein d’un concessionnaire ou un achat convenu avec un particulierc propriétaire direct, la mise en circulation du véhicule ne serait pas possible sans avoir une immatriculation du véhicule. Concernant les procédures à suivre, relatives à un achat de voiture de l’étranger et effectué avec un concessionnaire ou un particulier propriétaire, les formalités et démarches administratives sont : établissement d’un certificat de cession ou la facture de l’achat, fourniture d’un justificatif d’une pièce d’identité, délivrance d’un justificatif de domicile. Le certificat d’immatriculation de la voiture doit être aussi établi un mois après l’achat avec l’ancien certificat s’il s’agit d’une voiture d’occasion, cela permet de justifier la demande d’immatriculation en cours. Le plus important c’est aussi d’avoir un justificatif de vente ou un acte de vente qui est nécessaire pour obtenir un quitus fiscal. Le changement d’immatriculation ou sa création peut être confié au concessionnaire. Ce dernier peut se charger de l’obtention d’une immatriculation auprès du service concerné au cas où l’acheteur a designer ce dernier comme mandataire.