Les voitures électriques ont aujourd’hui le vent en poupe d’autant plus que le gouvernement encourage les citoyens à rouler vert. Ainsi, de plus en plus d’automobilistes profitent de la prime à la casse combinée au bonus écologique afin de s’offrir la voiture électrique de leur rêve. Mais comment fonctionne une voiture électrique et est-elle à la hauteur de sa réputation ?

Mode de fonctionnement de la voiture électrique

La voiture électrique, comme son nom l’indique, est dotée d’un moteur électrique au lieu d’un moteur thermique qui carbure à l’essence ou au diesel. Le moteur en question est alimenté par une batterie à haute autonomie de charge. Contrairement à une voiture classique (thermique), la voiture électrique ne dispose pas d’un embrayage. Vous aurez juste à accélérer pour que la voiture avance. Cette action permet de libérer un courant continu qui sera ensuite converti en courant alternatif. Un champ électromagnétique est alors généré et passe dans le moteur. Grâce à la présence d’aimants fixes dans le moteur, le champ magnétique généré s’oppose au champ électromagnétique délivré par la bobine et le processus permet de faire tourner le moteur. Étant donné que la voiture électrique n’est pas équipée d’une boîte de vitesse, elle n’a pas d’embrayage. Le moteur actionne directement les roues motrices sans l’intervention de pistons. Tous les mouvements sont gérés par un ordinateur de bord afin de garantir un fonctionnement optimal du moteur. Ainsi, la voiture électrique est capable de générer sa pleine puissance en moins de temps qu’une voiture à moteur thermique.

Quand est-il de la batterie ?

La batterie assure un rôle prépondérant quant au fonctionnement de la voiture électrique. Elle fournit l’énergie nécessaire au véhicule pour rouler. Il s’agit en quelque sorte du substitut du carburant pour la voiture électrique. Par ailleurs, cette dernière est généralement équipée de deux batteries à savoir la batterie de traction et la batterie de servitude. Pour assurer sa traction, la voiture électrique est équipée d’une batterie de traction en Lithium-Ion. Il s’agit d’un modèle de batterie se démarquant par son faible poids et sa haute densité d’énergie. Cette batterie présente également un taux d’autodécharge particulièrement faible. Ainsi, même si vous laissez votre voiture dans le garage pendant un an, elle démarrera au quart de tour, car elle n’aura perdu que 10% de sa capacité de charge.

L’autonomie de la batterie

La batterie Lithium-Ion n’a pas besoin d’un entretien particulier. Cependant, afin de garantir sa longévité, il est conseillé de l’équiper d’un circuit de régulation et de protection. Lorsque la batterie de traction est chargée à 100%, son autonomie est d’environ 10 h. Cette durée est réduite à environ 5h si la voiture a été connectée à une borne de recharge. En cas de recharge rapide, la batterie est pleine à 80% en seulement 30 minutes. Quant à la batterie de servitude qui est généralement au plomb, elle sert notamment à alimenter les équipements de bord et les dispositifs d’éclairage afin que la batterie principale soit dédiée entièrement au moteur. Pour le moment, la batterie d’une voiture électrique lui permet de rouler sur environ 200 km à pleine charge. Grâce aux batteries lithium-souffre et lithium-air qui débarqueront sur le marché très prochainement, les voitures électriques pourront parcourir davantage de kilomètres.

Quels avantages avec la voiture électrique ?

Bien que le fonctionnement de la voiture électrique soit nettement plus simple que celui d’une voiture thermique, elle offre de multiples avantages à son utilisateur. Rien que son côté écologique en séduit plus d’un. En effet, face au taux de pollution engendré par les voitures thermiques, rouler à bord d’un véhicule avec zéro émission de CO2 est gratifiant. Ceux qui adorent les voitures discrètes trouveront leur bonheur en la voiture électrique, car elle est particulièrement silencieuse. Finis les problèmes de démarrage en côte, car non seulement la voiture électrique n’a pas d’embrayage, mais elle ne risque pas non plus de caler. Côté entretien, il n’y a pas lieu de se prendre la tête car il n’y pas grand-chose à faire. La voiture électrique ne requiert ni vidange, ni contrôle de pollution, ni changement de courroie de distribution. Par ailleurs, les conditions météorologiques n’ont aucun effet sur la voiture électrique. Tant que sa batterie n’est pas HS, elle démarre toujours au quart de tour. Cerise sur le gâteau, l’économie d’argent sera au rendez-vous, car pour faire 100 km, 2€ d’électricité suffit. La technologie associée à la conception des voitures électriques est en perpétuelle évolution. Dans quelques années, il ne serait pas étonnant de voir une voiture électrique pouvant parcourir plus de 300 km à charge pleine. D’ici là, la plupart des automobilistes auront abandonné les voitures à moteur thermique pour rouler vert. Une belle occasion pour allier geste écologique et confort au volant. Il ne faut pas oublier que l’achat d’une voiture électrique permet de profiter d’un bonus écologique qui représente 27% du montant total du prix d’achat.