Transporter une épave gratuitement en Ile de France

Dès lors qu’un véhicule arrive au bout du souffle, son propriétaire se trouve dans l’obligation de s’en débarrasser définitivement aussitôt que possible. Cependant, le processus peut être un vrai casse-tête. Rien de plus normal en raison du fait que mettre un véhicule à la casse n’est pas une affaire fréquente et qu’il ne faut en aucun cas le remettre à n’importe qui. À noter dans ce cas que l’enlèvement d’épave doit se faire dans le respect des règles de sécurité ainsi que des formalités administratives et des aspects environnementaux. Ainsi, particuliers ou professionnels, ceux qui s’apprêtent à se débarrasser d’une épave hors d’usage dont ils sont responsables au regard de la loi, que ce soit sur Paris ou partout dans l’Hexagone, ne doivent faire appel qu’à des épavistes agréés VHU (Véhicule Hors d’Usage).

Enlèvement d’épave à Paris : à qui s’adresser ? Combien cela coûte-t-il ?

Considérés comme des déchets potentiellement dangereux à cause de leurs composants polluants et toxiques, les véhicules hors d’usages, encadrés par une réglementation européenne, doivent faire l’objet d’une procédure de destruction particulière. Ainsi, ils ne peuvent en aucun cas être remis par leur propriétaire qu’à une structure titulaire d’un agrément VHU délivré par arrêté préfectoral. Le non-respect de cette réglementation peut en effet entraîner une amende de 1 500 € s’accompagnant d’autres sanctions.

Ceux qui souhaitent se défaire définitivement de leur épave sur Paris sont alors dans l’obligation de contacter un épaviste agréé VHU. Comme le laisse supposer son nom, un épaviste est un professionnel dont le rôle exclusif est d’enlever les épaves et d’assurer leur transport du lieu de stationnement vers le lieu de la casse. Le fait qu’il soit rattaché à un centre VHU agréé par la préfecture de Paris et de l’Île-de-France signifie qu’il réunit toutes les conditions requises pour mener à bien ses missions. Ce qui veut dire que son intervention se fait toujours dans les règles et veille à la préservation de l’environnement. Si vous souhaitez solliciter les services d’enlèvement d’épaves d’un tel professionnel, cliquez ici pour de plus amples détails.

N.B. Un épaviste VHU à Paris est tenu de reprendre en toute gratuité un véhicule en fin de vie. Néanmoins, le propriétaire se doit de s’acquitter des frais éventuels de remorquage si le VHU est dépourvu de ses principaux composants tels que sa carrosserie, son moteur…, ou s’il renferme des éléments non-homologués ou des déchets qui lui ont été ajoutés.

Comment contacter un épaviste rattaché à un centre VHU à Paris ?

Engager les services d’enlèvement d’épave gratuit à Paris, c’est se donner la chance de se défaire d’un déchet qui ne fait qu’encombrer et polluer visuellement son espace extérieur, ou son garage. Pour se voir octroyer un rendez-vous, le propriétaire doit en premier lieu joindre son épaviste VHU, que ce soit par mail ou par téléphone (par le biais d’un numéro vert). Sinon, il peut aussi demander à être rappelé automatiquement en remplissant un formulaire de contact sur le site de l’épaviste VHU. D’ailleurs, ce genre de professionnel est tout le temps joignable, sauf le dimanche. Lors de la prise de contact, c’est le propriétaire qui choisit le meilleur moment en fonction de sa disponibilité pour que l’épaviste agréé vienne récupérer le véhicule non-roulant. Qui plus est, il doit indiquer à son épaviste VHU le lieu où stationne le véhicule ainsi que les conditions d’accès.

Les documents obligatoires à présenter lors de l’intervention

En attendant que l’épaviste vienne procéder à l’enlèvement du véhicule sur Paris, le propriétaire doit rassembler tous les documents nécessaires tels que sa pièce d’identité, la carte grise du véhicule qui doit être rayée et comporter la date de l’enlèvement précédé par la mention « cédé le », le certificat de situation administrative (ancien certificat de non-gage) de moins de 15 jours qui tend à prouver que le véhicule lui appartient totalement. Puis, quand le jour de l’enlèvement d’épave gratuit arrive, le propriétaire n’a qu’à les restituer à l’épaviste VHU afin que ce dernier puisse embarquer l’épave dans les règles et entamer les démarches administratives qui y sont liées.

N.B. Dès la remise du véhicule épave par son propriétaire, sans attendre sa mise à la casse, le centre agréé VHU lui transmet un certificat de destruction (formulaire Cerfa N°14365*01). Il s’agit ici d’un document par le biais duquel le propriétaire pourra stopper son assurance, bénéficier de sa prime à la conversion (anciennement prime à la casse) et se dégager de toute responsabilité administrative. Une copie de ce certificat sera restituée à la préfecture de Paris et de l’Île-de-France lui notifiant que le propriétaire s’est bel et bien débarrassé de son véhicule non-roulant.